Donnez plus de vie à votre activités en ligne ou à votre parcours !

Trois auteurs camerounais présélectionnés pour le «PRIX LES AFRIQUES »

July 1, 2020

By Fokwa

Comments

Hemley Boum, Léonora Miano et Badiadji Horretowdo sont présélectionnés pour le « PRIX LES AFRIQUES »

le « PRIX LES AFRIQUES » dont il s’agit de la cinquième édition cette année, distingue l’auteur(e) d’une œuvre écrite ou traduite en français mettant en exergue une question humaine, sociétale, idéologique, politique, culturelle, économique ou historique concernant les Afriques continentale et diasporique. La dotation de ce prix littéraire est: – de 5’400 euros, suisses, – d’une œuvre d’art de 2’500 euros offerte par l’artiste peintre Sénégalais Momar SECK, – de 100 livres achetés à l’éditeur ainsi que de la réédition du roman primé en Afrique noire si accord avec l’éditeur d’origine.

Ce prix est porté par La CENE Littéraire, une association de lecteurs du monde entier et dont le siège se trouve en Suisse. Le Jury du « Prix Les Afriques » est composé de professionnels de la littérature. Trois romanciers camerounais figurent parmi les 28 auteurs présélectionnés pour l’édition 2020 du Prix littéraire « Prix Les Afriques». Il s’agit de Badiadji Horretowdo avec son œuvre «Hadja Binta», Léonora Miano avec son livre «rouge impératrice » , et Hemley Boum, «Les jours viennent et passent».

Publié aux éditions Proximité à Yaoundé, «Hadja Binta», livre de 265 pages, plonge le lecteur dans le quotidien de Binta. Une femme peulh du sahel camerounais dont la vie a connu des soubresauts. Partie de son Nord natal, elle arrive à Douala où elle devra faire face à un autre cadre de vie. Ce changement social impacte la vie de Binta confrontée à de nouvelles mœurs. «A travers le destin d’«Hadja Binta», Badiadji Horretowdo aborde la question du statut de la femme et brise le tabou en évoquant la prostitution dans la société musulmane du Nord Cameroun», révèle le quotidien «Le Jour » son édition du 3 avril 2020.

Avec «Rouge Impératrice», Leonora Miano transporte le lecteur dans le temps avec un grand bond dans le futur. Nous sommes en 2120. L’Afrique apparait transformée. Ici tradition et modernité, écologie et technologie traduisent la prospérité du continent, précise le journal. Pour ce qui est du roman «Les jours viennent et passent» de l’écrivaine Hemley Boum, «le roman dessine le portait de trois femmes dont Abi, fille d’Anna, qui a décidé de s’établir en France pour trouver une stabilité loin des conflits familiaux et construire sa vie sentimentale. Tina la troisième est une rescapée des exactions perpétrées par Boko Haram depuis 2010 dans la région de l’Extrême-Nord. Toutes trois tentent de se reconstruire et de prendre goût à la vie», peut-on lire. Les 5 romans sélectionnés seront annoncés le 1er juillet 2020. Le lauréat quant à lui sera connu le 15 octobre 2020. On ne peut que souhaiter bon vent à ces écrivains exceptionnels qui font du Cameroun une destination littéraire exemplaire.

Related Posts

Escobar, le jeune prodige du Hip hop du 237

Escobar, le jeune prodige du Hip hop du 237

« Un homme est gouverné (dominer) par ses passions » dit un proverbe anglais. Etudiant en première année Commerce International, DJIMAFO BEBEY Michel Jordan de son nom de naissance est une étoile montante  à suivre de prêt. Influencé par la préférence musicale (HIP...

LFC AWARDS tend la main aux entreprises camerounaises

Alors que l’on s’achemine vers la troisième édition LFC AWARDS, le comité d’organisation dudit évènement vient de lancer une perche aux entreprises camerounaises. Peu importe la taille de celles-ci, mais le plus important c’est de participer à cette belle aventure....

0 Comments

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *